Un réel plaisir de préparer de tel match!


Alors Julien comment se passe la préparation avant ce match historique pour notre club?


Clairement, on a hâte d’y être. On était habitué à enchainer les matchs depuis janvier avec un tour chaque semaine donc là, un mois sans match officiel c’est long. On a du planifier certaines choses notamment sur le plan athlétique afin de maintenir le groupe en éveil. Les deux oppositions amicales face au SCO nous ont aussi permis de renouer avec le jeu à intensité. On sent le groupe impatient, le risque c’est de faire le match trop tôt donc à chaque jour sa peine, la première étape c’est de se préparer.


On suppose que tu as pris des informations sur notre adversaire?


Oui c’est un réel plaisir pour le staff de préparer de tel match. Les informations sont plus simples à obtenir quand on joue contre des professionnels. On a observé leurs derniers matchs. C’est très fort. Ils ont un rythme de champion depuis septembre et leur début de saison raté. J’aime beaucoup ce que j’ai vu aussi bien en coupe qu’en championnat. Ils ont un vivier de jeunes joueurs (Adli, Koné, Antiste, Diakité, etc) impressionnant. Ils sont allés gagner à Bordeaux en 32eme avec ces jeunes-là qui sont destinés à la L1. Idem à Aubagne dans un 3-4-3 très offensif. On travaille beaucoup là-dessus afin de ne pas être surpris le jour J. On commence à bien connaître ce système mais face à des professionnels le danger vient de partout.


Justement quelles seront les clés du match selon toi?


Oh elles seront nombreuses comme souvent! L’objectif c’est aussi de se concentrer sur nous-même, d’avoir la capacité à montrer notre meilleur visage pour ne pas avoir de regret. Il serait dommage de se faire sortir sur un non match, sans avoir lutté. On a l’avantage de jouer sur notre pelouse, qui est bonne mais loin des standards auxquels Toulouse est habitué. A domicile, j’espère voir mon équipe dans la bonne énergie et entreprenante.


Julien, peut-on croire à l’exploit ?


Il faut faire preuve d’humilité, notre chance reste infime. Mon rôle est de persuader les joueurs que ça reste un match de football, un sport où les scénarios écrits à l’avance restent rares. Le TFC joue avant tout la montée en L1, un objectif prioritaire pour eux. Leur calendrier est chargé, d’ailleurs le quart de finale chevauche une journée de L2. De toute façon, on a envie de croire à notre étoile, même si la probabilité est faible, nous jouerons ce match comme toujours, comme si c’était le dernier.


Pour terminer, un mot pour nos supporters?


Evidemment, nous aurions préféré partager ces moments extraordinaires avec notre public, nos familles. Ils nous suivent derrière l’écran. C’est une énorme frustration, mais nous sentons la ferveur de nos supporters, de nos partenaires et de toute la ville de Saumur avec nous. Nous espérons être à la hauteur de l’événement. Un grand merci à tous pour ces belles ondes. Chaque petit détail à son importance et tous ces messages reçus nous donnent une réelle force. On sera ensemble! PARCE QUE SAUMUR!